L’importance d’une bonne assurance professionnelle

Assurance professionnelle

Les sociétés et les entrepreneurs mettent souvent l’assurance professionnelle au second plan, considérant qu’il y a d’autres priorités en termes de dépenses. Pourtant, parmi tous les produits proposés par les compagnies d’assurance, certaines garanties sont indispensables et plus abordables qu’on ne le pense. Toute activité n’étant pas exempte de dangers ou de risques, la souscription d’une assurance professionnelle peut présenter de multiples avantages.

La nature des risques encourus par les professionnels !

La gestion d’une entreprise n’est pas une activité sans risque. Comme le confirment les statistiques des compagnies d’assurance, les risques que les entrepreneurs doivent craindre sont de différentes natures. Il y a tout d’abord la cybercriminalité, qui a touché près de 50% des entreprises françaises en 2020 et qui concerne aujourd’hui toutes les compagnies. Dans ce domaine, la principale menace reste le piratage des données clients. Particulièrement dans un contexte de crise sanitaire, les professionnels sont exposés à des risques d’interruption d’activité. De plus, la survenue d’un sinistre, quel qu’il soit, peut s’avérer extrêmement coûteuse. Le risque le plus important est de perdre un chiffre d’affaires qu’il sera difficile de récupérer. Malgré leur rareté, les incendies s’accompagnent souvent d’impacts désastreux, jusqu’à la perte de données et de moyens de production, le tout entraînant à terme une cessation d’activité. Autre événement auquel les professionnels s’attendent moins : l’atteinte à la réputation, qui résulte généralement d’une attaque informatique. En effet, les dommages causés à votre réputation entraînent une perte de confiance des clients existants et potentiels, ce qui entraîne une baisse des ventes. Pour trouver une assurance qui couvre ces différents risques, vous pouvez faire appel à un cabinet de courtage proposé sur le site opticourtage.com

Mesures à prendre face aux risques matériels !

Les problèmes les plus importants dans le domaine de l’assurance responsabilité civile professionnelle ou de la garantie financière visant à protéger une entreprise concernent la méconnaissance des risques. Heureusement, il est possible de classer les risques professionnels en trois catégories. La première est celle des risques matériels, qui sont les plus faciles à anticiper. Il s’agit notamment du vol, qui peut être évité en gardant les objets importants à portée de main ou dans un endroit sûr. Par exemple, si vous avez des documents confidentiels ou du matériel de valeur, vous pouvez les ranger dans une pièce dont la porte est équipée d’une serrure à trois points. Il est important de noter que si vous avez une assurance professionnelle, votre police peut ne pas couvrir le vol d’un véhicule au milieu de la nuit. Cela signifie que même avec une bonne couverture, il faut prendre certaines précautions de base. Bien que votre bâtiment soit toujours soumis à une garantie décennale, vous ne serez pas indemnisé en cas d’incendie si vous n’avez pas de police pour le couvrir. En raison de tous ces risques matériels, vous avez intérêt à souscrire une assurance des locaux, qui combine les garanties vol, dégâts des eaux et incendie. Ainsi, tant qu’il s’agit d’un lieu où vous exercez votre activité, vous serez couvert.

La couverture des risques corporels et financiers !

Les risques corporels sont les plus graves et les plus coûteux. Une jambe ou des côtes cassées peuvent entraîner une longue maladie nécessitant une indemnisation. Pour vous protéger de tels événements, vous devez garder à l’esprit le triptyque « connaître, informer et prévenir ». Maîtriser les risques auxquels sont exposés vos salariés est une étape essentielle. Après les avoir répertoriés dans un document unique d’évaluation des risques professionnels (DUER), vous devez ensuite informer vos salariés et leur proposer une formation. Dans une optique de prévention des risques, il est important de créer un bon environnement de travail. Une fois toutes ces étapes franchies, il est temps de faire appel à un courtier pour vous trouver une assurance responsabilité civile professionnelle adaptée. L’assurance responsabilité professionnelle couvre les dommages que votre entreprise ou vos employés peuvent causer à autrui. En effet, les erreurs professionnelles, les bris de matériel des clients ou un accident banal peuvent affecter tout entrepreneur vigilant.

D’autre part, vous devez vous protéger contre les dommages financiers, principalement dus à des cyber-attaques ou à de mauvaises décisions. L’assurance des cyberrisques peut vous protéger contre les pertes de ventes dues à la corruption de données, les coûts générés par les ransomwares, les frais de réparation ou encore la préservation de votre réputation en ligne.

Assurances professionnelles obligatoires et facultatives !

En plus de la Rc pro, il existe d’autres assurances professionnelles auxquelles toute entreprise doit souscrire. Tout d’abord, la mutuelle santé, mise en place par l’accord national interprofessionnel, vise à combler la partie remboursée par la Sécurité sociale afin qu’il ne reste plus de frais à la charge des salariés.

Par ailleurs, votre courtier en assurances peut vous proposer d’autres garanties facultatives. Si vous avez plusieurs véhicules utilisés à des fins professionnelles, vous devez assurer votre flotte en fonction de vos activités. Un contrat adapté vous permet de vous prémunir des conséquences d’une panne de voiture, qui peut être très pénalisante, comme c’est le cas dans les livraisons par exemple. Par le biais d’un contrat spécifique, l’assureur peut vous permettre d’emprunter des véhicules ou de souscrire à des services à la carte. Une autre garantie souvent couplée à la responsabilité civile professionnelle est la police recours juridique professionnel. Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, elle est indispensable pour la couverture des frais de justice liés aux litiges avec les clients. Elle peut également être utilisée au quotidien pour vous assister dans les démarches juridiques.

A cela s’ajoute la Responsabilité Civile Exploitation, qui s’applique à tout préjudice subi pendant la phase d’exploitation, c’est-à-dire pendant les activités quotidiennes de l’entreprise. Elle est différente de l’assurance qui ne couvre que la responsabilité civile de l’entreprise en cas de dommages causés à des tiers.

Enfin, l’assurance multirisque peut, comme son nom l’indique, couvrir différents risques, comme les sinistres survenant sur le lieu de travail. Par exemple, un dégât des eaux qui entraîne la panne de vos équipements peut être couvert par la police multirisque. En résumé, il est essentiel de prévenir les risques et/ou les pertes difficilement contrôlables.