Connaitre le principe de fonctionnement du système de climatisation automobile

formation climatisation automobile

La climatisation automobile est très utile pour vous garder au frais dans la voiture lors des chaudes journées d’été. En hiver, celle-ci vous permet de dégivrer votre pare-brise plus rapidement. Pour vous rafraîchir convenablement, il est bon de vérifier régulièrement ce système. Découvrez donc le principe de fonctionnement du système de climatisation automobile dans cet article.

Comment fonctionne la climatisation automobile ?

Le fonctionnement global d’un climatiseur automobile repose sur la compression du gaz réfrigérant. Le système est constitué de plusieurs éléments : compresseur, détendeur, condenseur, etc. Il comprime donc ce gaz qui va monter en haute pression puis se refroidir au maximum. C’est ce circuit qui souffle de l’air frais dans l’habitacle. Tout d’abord, la pression du gaz augmente en raison de l’action du compresseur du climatiseur. Le compresseur est ensuite entraîné par une courroie d’accessoires, elle-même fixée au moteur. Lorsqu’il est en marche, il nécessitera plus d’entraînement moteur et devra ensuite entraîner un nouveau composant. Comme vous le savez, c’est bien ce compresseur étant à l’origine des petits soucis du climatiseur : perte de puissance, consommation excessive de carburant, etc. Dans la deuxième étape, les gaz chauds sous pression pénètrent dans le condenseur. La réaction chaud/froid liquéfie le gaz naturellement, passant ainsi de l’état gazeux à un état liquide. Dans la troisième étape, le gaz devient un liquide avec la température moyenne. Le déshydrateur nettoie et filtre ce liquide pour éliminer toute trace de particules fines et d’humidité apparue au cours du processus. Cette étape est essentielle afin d’éviter d’endommager le reste du circuit. Dans la quatrième étape, le liquide chaud est considérablement refroidi. Le régulateur détend le gaz liquide et le dépressurise, ce qui réduira considérablement sa température. Le liquide sortant du détendeur est très froid. La dernière étape consiste à convertir l’air ambiant dans l’habitacle avec de l’air frais. L’évaporateur est le dernier élément de circuit de climatisation. Il agit comme un « refroidisseur d’air ». L’air ambiant venant de l’extérieur passera par tous les « conduits » de l’évaporateur. Cette étape revient à entrer dans un radiateur entièrement refroidi. Ainsi, durant ce voyage, l’air absorbe toute la fraîcheur. Le contact d’air chaud avec du liquide froid provoque ainsi l’évaporation progressive du liquide. Pour maîtriser ce fonctionnement, vous pouvez prendre part à une formation climatisation automobile.

Comment éviter la surconsommation de carburant liée à la climatisation ?

La surconsommation du carburant est en partie due au compresseur qui, quand il est entraîné par une courroie d’accessoires, demande au moteur plus d’effort. Généralement, on estime que le compresseur consomme 1 L de carburant aux cent kilomètres et est donc également consommé par la climatisation. Il est important de suivre la procedure recharge climatisation automobile. Il existe quelques astuces pour limiter la surconsommation liée à la climatisation. Il faut par exemple mettre du film solaire sur les vitres. Cela permet de faire baisser de quelques degrés la température de l’habitacle, donc peut-être d’éviter la climatisation. Si vous vous garez dehors au soleil et que vous devez conduire juste après, vous avez tendance à allumer la climatisation. Cepenant, si vous le faites tout de suite, vous consommerez plus de carburant. En effet, le moteur à peine démarré, le climatiseur aura du mal à refroidir l’habitacle très chaud, ce qui conduira inévitablement à une surconsommation de plus de 30 %.

Comment ne pas perdre de la puissance avec la climatisation ?

La perte de puissance du moteur est également associée au compresseur A/C car celui-ci doit faire tourner la courroie d’accessoires. Lorsque le climatiseur est en marche, la perte de puissance est estimée à 6 à 10 chevaux, en fonction du type de compresseur. Notez que ce nombre est à titre indicatif uniquement, car plus votre voiture est petite, plus la perte de puissance sera importante. À l’inverse, les voitures de grosse cylindrée ne subiront que très peu ce phénomène. Ainsi, aucun véhicule n’est à l’abri de cette perte de puissance moteur due à la climatisation, mais celle-ci est plus ou moins détectée selon la cylindrée. N’oubliez pas de considérer la formation climatisation automobile pour en savoir plus sur le sujet.

Quelles sont les conséquences d’une climatisation mal entretenue ?

La climatisation n’est pas sans risques. En effet, des systèmes de climatisation mal entretenus peuvent causer des dégâts non seulement du point de vue sanitaire, mais aussi du point de vue mécanique. Par ailleurs, l’air extérieur passe à travers le filtre d’habitacle. Ainsi, l’air atteignant la voiture est exempt de particules et de pollen. Avec des climatiseurs mal entretenus, ce filtre peut devenir un réservoir de poussière, de bactéries, de moisissures et d’autres particules nocives. De ce fait, les filtres usagés peuvent provoquer des réactions allergiques sévères chez les personnes sensibles et une crise respiratoire chez les asthmatiques. En général, vous devriez vérifier régulièrement votre système de climatisation. En cas de fuite de gaz, le compresseur va tourner dans le vide et finir par abîmer la courroie d’accessoires. Les fuites peuvent également entraîner une consommation excessive de carburant.