Poser des fenêtres à double vitrage : quel budget prévoir ?

double vitrage

L’isolation thermique et acoustique de votre logement est une priorité : elle permet non seulement d’optimiser votre confort, mais permet de réaliser également d’importantes économies d’énergie sur le long terme. La pose d’un double vitrage fait partie de ces travaux de rénovation que vous pouvez engager pour consommer moins de chauffage et faire un geste pour la planète et l’environnement. Mais quel est exactement le coût d’un double vitrage ? Faut-il prévoir un budget préalable avant d’investir ? Le point sur ces questions ci-dessous.

Dans quel cas peut-on poser du double vitrage ?

Le double vitrage est idéal pour entamer des travaux de rénovation chez vous. Si votre habitation est majoritairement constituée d’un vitrage simple et que vous souhaitez renforcer votre isolation thermique, le double vitrage vous sera systématiquement proposé par votre artisan. Mais cet équipement peut également être proposé pour des constructions neuves, au même titre que le triple vitrage par exemple. Pour connaître dès maintenant le coût de la pose de cet équipement thermique, des services en ligne comme calculeo.fr peuvent vous aider.

Pour savoir quel type de vitrage poser chez vous et réaliser une economie d energie substantielle, il vous faut tenir compte de plusieurs critères. Le plus important d’entre eux est probablement l’exposition : en effet, le double vitrage sera plus approprié pour les façades exposées au sud et ensoleillées. Si vous habitez dans une région chaude, cet équipement est particulièrement approprié. Également, il peut être utile d’installer du vitrage double si vous constatez un quelconque défaut d’étanchéité, un phénomène de condensation ou que vous ressentez une sensation d’inconfort ou de froid à proximité des ouvertures.

Quel est le coût d’un double vitrage ?

Pour calculer le prix double vitrage, on raisonne généralement en termes de m2. En effet, tout se joue dès le départ selon le type de vitrage et les dimensions, deux critères qui auront une influence déterminante sur votre projet de rénovation.

Par la suite, on tiendra compte de plusieurs facteurs comme le nombre de fenêtres à équiper – sans oublier le coût de la pose, où le coup de la main d’œuvre que vous devez impérativement inclure dans votre budget ! Le prix minimum au m2 d’un double vitrage est estimé en moyenne aux alentours de 70 euros. Le prix maximum atteint généralement 240 euros.

Mais les prix peuvent grimper encore plus haut, si vous choisissez d’investir dans des matériaux et des technologies plus performantes ! Sachez par exemple qu’il existe du double vitrage anti-effraction (dont le coût évolue allègrement du simple au double, entre 150 et 250 euros), et du double vitrage renforcé à lame argon (entre 210 et 350 euros du m2).

Quel est le coût de la main d’œuvre ?

Le coût de la pose, nous l’avons vu plus haut, est également un paramètre essentiel à inclure dans le calcul de votre budget. Si vous souhaitez par exemple poser du double vitrage classique, sachez qu’il vous en coûtera généralement entre 300 et 750 euros au total, pose comprise. Le coût des fournitures dans ce cas précis peut aller de 150 euros et jusqu’à 500 euros.

Si la réduction du bruit est une donnée aussi importante que l’isolation thermique pour vous, alors vous devrez porter votre choix sur un double vitrage avec isolation acoustique. Dans ce cas, on estime le prix d’un équipement aux alentours de 225 euros et jusqu’à 900 euros, pose comprise (sachant que le prix d’un double vitrage avec isolation acoustique s’évalue entre 175 euros et 600 euros).

Si vous craignez les cambriolages et que vous souhaitez obtenir un vitrage extrêmement résistant, il vous sera conseillé d’investir dans un double vitrage « retardateur d’effraction ». Dans ce cas de figure, le coût pose comprise varie entre 385 euros et jusqu’à 850 euros (à savoir que le seul coût d’une fenêtre de ce type est estimé entre 235 euros et 600 euros sans la main d’œuvre).

Est-il possible d’obtenir des aides financières pour la pose ?

La réponse est oui : l’Etat met à votre disposition un portefeuille d’aides, vous permettant de réduire les coûts d’achat pour la pose de vos nouvelles fenêtres. Parmi celles-ci :

  • La prime « MaPrimeRenov’ », qui remplace l’ancien crédit d’impôt. Ce dispositif permet de vous accompagner dans le remplacement d’un simple vitrage vers un double vitrage. Son montant varie selon la catégorie de revenus à laquelle vous appartenez.
  • Le dispositif des Certificats d’Economie d’Energie (CEE) : pour amortir le prix fenetre double vitrage, vous pouvez également avoir recours à cette aide attribuée par les fournisseurs d’énergie. N’hésitez pas à simuler son montant en ligne, selon votre situation personnelle.
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) : cette aide est généralement versée par votre établissement bancaire, et remboursable sur une période de 20 ans. Le montant maximum empruntable est de 7 000 euros maximum en ce qui concerne la pose de parois vitrées.
  • Le taux de TVA réduit à 5,5% : ce taux préférentiel se déclenche lorsque vous effectuez l’achat et la pose de vos menuiseries en double vitrage. Il est directement déduit de vos devis et factures.

Vous êtes désormais prêt à engager des travaux de rénovation thermique chez vous ! Grâce à la pose d’un double vitrage (classique ou plus spécifique), vous allez augmenter votre confort au quotidien, tout en réalisant de véritables économies d’énergie dans la durée.