La réussite de Paul Morlet dans l’optique

Paul Morlet
Accueil / Business / La réussite de Paul Morlet dans l’optique

Publié le : 25 octobre 20236 mins de lecture

Lancer une start-up est une tâche laborieuse. Vous devez analyser les risques et calculer votre espoir de réussite. Cela exige une conviction inébranlable et un fort esprit combatif. Dans le domaine de l’optique, paul morlet a su promouvoir sa marque. Malgré la rudesse des défis l’attendant, ce jeune entrepreneur français n’a cessé d’enchaîner des success stories depuis 2010.

2010, l’année de la création de Lulu Frenchie

Paul Morlet a vu le jour dans la ville française de Lyon en 1990. Diplômé d’un bac professionnel en électricité, il voyait sa carrière en tant que technicien. Cependant, sa passion pour l’optique ne tarda pas à le conquérir. Un soir, il vit à la télé une publicité fascinante sur une marque sportive. Cette enseigne utilisait différents accessoires, sauf ceux qui se portaient sur le visage. Remarquant ce petit détail, le Lyonnais de 20 ans, eut la fabuleuse idée de créer une entreprise de lunettes publicitaires. Cette start-up prit le nom de Lulu Frenchie.

Avec 4 400 euros de chiffres d’affaires et un local de 10 m2, le jeune entrepreneur se lance à l’assaut du marché français de l’optique. Son entreprise travaille à produire des lunettes personnalisables avec le logo d’une entreprise. Pour être plus attrayant, il appose sur les verres le nom d’une Star. Cette idée a conquis rapidement des personnages importants. Lady Gaga, Alicia Keys, la Fouine et plus d’une dizaine d’autres Stars ont été séduits par ses lunettes. Ces chanteurs les ont même portées durant des backstages ou sur scène.

Cette stratégie audacieuse a lancé Lulu Frenchie à grande vitesse. En seulement deux ans de services, Paul Morlet Management fait un million d’euros de chiffres d’affaires. Les ventes explosent à plus de 700 000 paires de lunettes par an. Rapidement, il signe des contrats avec de grosses marques comme Paris Saint-Germain ou le Virgin Mega Store. Pour plus d’informations sur cette stratégie culottée du Lyonnais, cliquez ici.

À lire en complément : La réussite de Paul Morlet : guide en ligne

De Lulu Frenchie à Lunettes Pour Tous

Avec des ambassadeurs de première qualité, Lulu Frenchie a pu gagner en renom en exportant vers l’international. Paul Morlet Management envoie alors des lunettes publicitaires aux États-Unis. Il préconise une livraison en 24 heures à New York. Voyant ce succès flagrant, le milliardaire français Xavier Niel lui propose d’imaginer un concept nouveau en optique.

Ainsi, profitant de cette collaboration prometteuse, Paul Morlet veut inventer une entreprise de lunettes low-cost. Ce concept consistait à vendre des lunettes à 10 euros et elles sont prêtes en seulement 10 minutes. Ces appareils de vision à bas coût sont immédiatement disponibles à la vue dans les magasins. En 2014, Xavier Niel et Paul Morlet fondent la société Lunettes Pour Tous avec 2 millions d’euros de capital.

En 2015, un nouveau magasin s’ouvre à Marseille. L’ascension de cette entreprise experte en optique est fulgurante. En 2018, le chiffre d’affaires atteint plus de 21 millions d’euros. En cette même année, le nombre des collaborateurs est recensé à 225. Et pourtant, quatre ans plus tôt, ils n’étaient que deux. Les principales villes de l’Hexagone abritent au moins un magasin de cette enseigne signée Paul Morlet Management. En effet, elle conquiert Bordeaux, Lille, Toulouse, Marseille, Paris, Lyon, Rennes et Nantes.

À parcourir aussi : Les conseils de l'entrepreneur Paul Morlet

Le combat de Paul Morlet

Pour réussir dans le marché de l’optique en France, Paul Morlet doit faire face à trois superpuissances. Il s’agit d’Afflelou, Atol et Krys. La société Afflelou impose sa domination avec ses 212,4 millions euros de chiffres d’affaires en 2018. L’entreprise Atol est connue pour ses lunettes de qualité et diversifiées. Avec des ventes très volumineuses, la société a encaissé 375 millions d’euros l’année 2018. Quant à la société Krys, elle est de loin la plus puissante en France dans le secteur de l’optique. Fondée en 1966, Krys affirme sa place de leader de l’optique avec plus de 987 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2018.

Pour permettre à son entreprise de survivre, Paul Morlet lui donne un modèle économique très efficace. L’entrepreneur choisit une stratégie offensive de vérité de prix. Il mise sur une diminution de la marge commerciale. Cela occasionne un écoulement rapide et massif de ses lunettes. Cette stratégie lui permet de conquérir 3,5 % du marché de l’optique (en volume) en seulement trois ans.

La stratégie de vérité de prix et l’efficacité de Paul Morlet

Comment cet entrepreneur parvient-il à vendre des lunettes low-costs ? En général, le prix des lunettes dans l’Hexagone peut facilement atteindre les 500 euros. Et pourtant, la majorité des opticiens commandent les verres et les montures en Chine. Dans ce pays, un verre coûte 1,5 euros. Et en France, il est revendu à un coût 100 fois plus élevé. Cette situation permet à Paul Morlet Management de tirer profit de ses ventes low-costs. Ainsi, il rend accessible aux personnes les plus démunies la possibilité d’acheter des lunettes de vision de qualité. Avec un laboratoire de montage localisé dans chaque magasin, vous pouvez profiter de binocles stylés et personnalisés.

Plan du site